Une pièce en un acte : le roster de l’USWNT pour France 2019 

Quelque part à Chicago, Illinois, Etats-Unis, siège de l’US Soccer Federation.

PERSONNAGES : 

L’Opérateur, chair à canon de l’US Soccer Federation pour répondre à l’Association des 350 Millions de Sélectionneurs

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs, allégorie de l’opinion publique

Une boule anti-stress

 

*dring – vibration – dring – vibration*

L’Opérateur : Allô ? 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Oui bonjour, c’est l’Association des 350 millions de sélectionneurs. 

L’Opérateur :  Ah… Nous vous attendions. Puis-je vous demander si vous êtes satisfaits de la liste pour la Coupe du Monde ?

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Bin… Oui et non.

L’Opérateur : Oui, on s’attendait aussi à cette réponse. Bon, qu’est-ce qui ne va pas ?

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Au niveau goalie, entre Naeher et Harris, est-ce qu’on doit être rassurés ?

*l’opérateur du Bureau des Réclamations des Rosters marque un silence. Sur son bureau encombré de dossiers, il attrape une boule anti-stress et commence à la malaxer. Tandis qu’il cale confortablement le téléphone sur son épaule, son regard tombe sur le portrait d’une des meilleures gardiennes de tous les temps, dans un petit cadre photo sur son bureau. C’est Hope Solo, la sauveuse de 2011 mais l’assassin de 2016.*

L’Opérateur : Eh bien, en toute sincérité, quand on a mis à la porte Solo, pour « faute professionnelle », on a…

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Vous avez eu du mal à trouver une gardienne capable de prendre sa place et son envergure et vous avez donc choisi de miser sur un seul cheval au lieu d’équilibrer les chances.

L’Opérateur : C’est cela. M’enfin, cette position est une malédiction pour beaucoup de sélections : pour la France par exemple qui…

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Ne nous dispersons pas et ne parlons pas d’inertie quand on nous a promis un duel permanent entre Naeher et Harris. Les derniers matches n’ont pas été brillants pour Naeher, qui était pourtant l’élue pour son côté lucide. Pourtant, elle était plutôt silencieuse pendant les dernières joutes.

L’Opérateur : C’est exactement pour ça qu’on a Harris. Malgré ses erreurs, elle a un leadership bien plus vocal que Naeher. 

*l’interlocutrice de l’Opérateur resta un instant silencieuse. L’Opérateur esquisse un sourire : il aborde plutôt bien sa prestation et retrouve de la confiance.*

 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Bon passons à la backline. Dahlkemper est quand même moins brillante en sélection qu’avec le Courage. Davidson, vous êtes sûrs ?

L’Opérateur : Qu’est-ce que vous lui trouvez ?

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Eh bien… Elle a 20 ans. 

L’Opérateur : 19 caps, elle est là pour apporter un physique percutant. Ce qui est intéressant c’est qu’on peut interchanger avec Ertz, ou bien l’encadrer avec Sauerbrunn en 4-4-2. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Attention, on n’est plus en phase d’expérimentation ! La dernière fois qu’on a fait les fanfarons, on s’est fait dégager en quart de finale contre la Suède !

*silence au bout du fil. Le poing de l’Opérateur écrase la balle anti-stress* 

L’Opérateur : Mais sinon, vous n’êtes pas contents pour Krieger ?

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Alors. Krieger. Parlons-en.

*l’Opérateur passe une main sur son visage pour masquer la grimace qui s’y est étalée, comprenant son erreur.*

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Pourquoi l’avoir laissée tomber comme une vieille chaussette ? Pendant deux ans ? Et ensuite pour la rappeler ? Elle n’a joué qu’un match en deux ans sous l’uniforme national. UN SEUL MATCH. 

L’Opérateur : Eh bien… Krieger a beaucoup apporté à l’Orlando Pride et son leadership a démontré que nous n’avions pas besoin de la tester, car nous savions quels seraient les résultats. Nous souhaitons essayer d’autres combinaisons et essayer de trouver une joueuse aussi versatile autant en défense qu’avec une dimension offensive, un peu comme Crystal Dunn. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Dunn est quand même plus efficace à l’avant. Et votre excuse, elle fonctionne quand la joueuse en question est au courant hein. Et franchement, arrêtez de duper votre monde aussi : Ertz en milieu de terrain fait le job, certes, mais clairement, elle appartient à la backline. 

*un nouveau silence*

 

L’Opérateur : Non mais allez-y, on vous attend sur cette question anyway.

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Hmm… 

L’Opérateur : Allez-y. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Vous l’aurez voulu hein.

L’Opérateur : Oui. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : … Mais Morgan Brian ?

L’Opérateur : Son séjour à Lyon n’a pas été des plus plaisants, n’est-ce pas ?

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Elle est quand même régulièrement blessée.

L’Opérateur : Tobin Heath aussi. Mais disons que l’histoire de la nomination de Brian, c’est aussi celle d’une autre milieu de terrain qui n’a pas réussi à capitaliser sur son talent même dans une « mauvaise équipe ». Et attention, quand je dis « mauvaise équipe », je parle d’un management et d’un coaching douteux. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : On a une chance sur deux. Sky Blue ou Washington. 

L’Opérateur : Sunshine Sulli. Andi Sullivan. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : Touché.

L’Opérateur : Pugh et Lavelle ont réussi à trouver leur rythme, même dans un roster à l’agonie qui a vécu les pires saisons de sa carrière depuis la défaite en finale contre le Western New York Flash.

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : On n’a pas envie de parler de ça. 

L’Opérateur : Ce n’est pas le cas de Sulli. Certes, elle commence à prendre ses marques, mais c’était un peu tard. Brian a des qualités, en dépit de ses blessures. Le temps de Sullivan arrivera bien assez vite. Et puis nous avons aussi des joueuses assez versatile pour évoluer autant dans le milieu qu’à l’avant pour pallier. 

L’Association des 350 Millions de Sélectionneurs : C’est vrai.

L’Opérateur : Les vétérans sont là pour guider les jeunes. C’est comme ça qu’on est allés chercher les étoiles, n’est-ce pas ? Les leaders de 2015 sont peut-être parties mais cela n’empêche. Nous ne sommes pas inquiets : une équipe, ce n’est pas une somme d’individualités. Et le groupe se connaît plutôt bien.

*Un nouveau silence. L’Opérateur continue de malaxer doucement sa balle, mais cette fois, il a l’air un peu perdu dans ses pensées.*

 

L’Opérateur :  Vous savez, le visage du football féminin a bien changé pendant ces quatre ans. Ce que nous avons vécu à Rio, c’était l’échec d’une politique de domination sereine. Et beaucoup d’Hybris. Mais France 2019 ? C’est le début de quelque chose de plus grand. 

*L’Opérateur raccroche. Puis, après un moment, il sourit pour lui-même.*

L’Opérateur : Mais nous, au moins, on n’aura pas à nous défendre de ne pas avoir sélectionné la meilleure buteuse de la saison !


USWNT : liste des 23 joueuses sélectionnées pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA.

Naeher, Harris, Franch, Dahlkemper, Davidson, Dunn, Krieger, O’Hara, Sauerbrunn, Sonnett, Brian, Ertz, Horan, Lavelle, Long, Mewis, Heath, Lloyd, McDonald, Morgan, Press, Pugh, Rapinoe.

ABOUT THE AUTHOR: Lisa Durel

Rédac-chef de WoSo France, social media manager, jase en français et en anglais. Quand elle n'écrit pas pour le site, elle regarde la NWSL, tweete aux canadiennes et joue aux jeux vidéo. Ou elle dort. Ca arrive.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Get Widget
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et recueillir des informations anonymes pour nos Analytics (c'est notre petit plaisir à nous, pour se dire qu'on a vraiment réussi quelque chose d'ultra cool et que des gens viennent nous lire). Mais comme on ne met aucune pub depuis 2015, vous ne serez pas importuné pour quoi que ce soit, on a écrit ce module parce que c'est la loi. Bonne journée !