FIFA : bonne nouvelle pour la visibilité féminine

Améliorer la gouvernance et agir en faveur de la visibilité des femmes dans le monde du football : une mission de taille, lorsqu’on sait à quel point il est parfois difficile de chausser des crampons – on se souviendra de la capitaine de l’équipe nationale d’Iran, interdite de compétition au championnat asiatique de Futsal par son mari qui lui a confisqué son passeport. Un exemple parmi tant d’autres, où l’opprobre des préjugés et des inégalités pèse toujours sur les femmes.  Si les derniers scandales visibles pendant et après la World Cup – en particulier ceux de la pelouse synthétique, du salaire et in fine du gain total de la World Cup – ont permis d’interpeller – un peu – le grand public, il n’en reste pas moins que la question des femmes reste encore méconnue.

La FIFA réagit face à la levée de boucliers entamée par Abby Wambach sur Twitter peu de temps avant la Coupe du Monde – qui s’était soldée par plusieurs dépôts de plaintes de la part de joueuses internationales, retirées juste avant le coup d’envoi – : le Comité Exécutif, réuni du 24 au 25 septembre dernier à Zurich, a fait la promesse d’améliorer les choses, que ce soit dans la gouvernance comme dans la visibilité générale des femmes sur le terrain, arbitres, joueuses, staff et surtout l’égalité, notamment dans la distribution des ressources financières. L’aspect commercial est également mis sur la table, afin de promouvoir le football féminin. L’heure des réformes a sonné, et l’appel de la Task Force de la FIFA a été entendu : les décisions seront faites en fonction des dix points clés dictés pendant le congrès qui s’est tenu en parallèle de la World Cup.

La prochaine étape vient d’être franchie, avec la convocation à Zurich en ce moment-même des représentantes féminines sélectionnées par la FIFA pour participer au FIFA Female Leadership Development Program (FLDP), visant à asseoir de nouvelles leaders et role models sur le terrain. Pas moins de 35 femmes participent à ce sommet, en vue d’intégrer en partie le comité exécutif de la FIFA. Ce programme est développé en partenariat avec THNK, school of creative leadership, qui apportera son savoir-faire en innovation en matière de leadership. Sur le papier, la FIFA met les bouchées doubles, en invitant à la fois des représentantes des grandes nations du football (l’US Soccer est représenté) comme des pays plus modestes, comme le Costa Rica.

Il ne reste plus qu’à attendre les déductions de ces journées de réflexion et surtout leur application concrète. Et surtout ne pas laisser mourir la vague d’enthousiasme née de la dernière Coupe du Monde.

Images : FIFA
Image : FIFA

ABOUT THE AUTHOR: Women's Soccer France

Notre mission : donner de la visibilité aux joueuses et aux clubs de football féminins et vous faire découvrir la National Women's Soccer League (NWSL). Parce que si nous sommes fortes seules, nous sommes invincibles ensemble. N'hésitez pas à nous contacter ou à commenter, nous répondons toujours !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation et recueillir des informations anonymes pour nos Analytics (c'est notre petit plaisir à nous, pour se dire qu'on a vraiment réussi quelque chose d'ultra cool et que des gens viennent nous lire). Mais comme on ne met aucune pub depuis 2015, vous ne serez pas importuné pour quoi que ce soit, on a écrit ce module parce que c'est la loi. Bonne journée !