Emma x WoSo Fr – Episode 1 : Le but ultime

Salut par ici ! Laissez-moi me présenter : je m’appelle Emma, j’ai 23 ans, et mon plus grand rêve serait de faire partie du roster de l’équipe nationale hollandaise à la Coupe du Monde féminine de la FIFA 2019, en France. Jusqu’ici, rien de très étonnant, pas vrai ? En vrai, si vous aviez dit aux gens avec qui je suis allée au lycée que tel est mon but, ils auraient sans doute cru à une blague. A cette époque, ma vie était un peu différente.

Je joue au foot depuis que j’ai 8 ans, à peu près. Mais entre 15 et 20 ans, jouer un match le dimanche était pour moi principalement une excuse pour boire beaucoup trop au club house après. Ma chaise était toujours vide en cours de maths, le lundi suivant, pendant que je récupérais de ma gueule de bois. A vrai dire, ma chaise restait vide pendant la plupart des cours, à cette époque.

Mais depuis, tout a changé. En novembre 2013, j’étais en voyage solo à Stockholm pendant 5 jours. Avant que je n’y aille, une fille qui me plaisait, qui était au passage une énorme fan de Christen Press, m’a dit que si je me rendais à la capitale suédoise, je “devais absolument aller voir jouer le Tyresö FF”. Quand j’ai réalisé que “Tyresö” n’était ni le nom d’un bar ni le nom d’un festival, mais le nom d’un club de foot où évoluait sa joueuse américaine préférée, une idée m’est venue. J’irais à un match de Tyresö, pour récupérer un autographe de Press, que j’enverrais à la fille en question pour recevoir en recompense son amour éternel. Bon. Ca ne s’est pas vraiment passé comme ça.

90 minutes de jeu. Amy Fearn, l’arbitre de la rencontre, met fin à la première rencontre en UWCL entre Tyresö et le club danois Fortuna Hjørring. Bien plus qu’un match. Une épiphanie. Je savais ce que je voulais faire de ma vie. Je voulais devenir une joueuse de football professionnelle. Peu m’importait de n’avoir joué que dans le plus bas des niveaux amateurs. De fumer un paquet par jour. De sortir trois fois par semaine dans la seule optique d’être bourrée. Ce n’étaient que des obstacles mineurs, n’est-ce pas ?

Comme vous pouvez vous en douter, cela n’était pas si simple. Depuis ce jour, ma vie a drastiquement change dans tous ses aspects. Depuis, chaque matin, je me reveille avec ce seul et unique objectif en tête : la Coupe du Monde 2019. Pendant tout le processus, j’ai appris beaucoup de choses sur le football, sur la vie et sur moi-même que ce que j’aurais pu jamais rêvé. En 2015, j’ai commencé à documenter ma quête, à travers un blog, puis un vlog depuis quelques mois.

Mes aventures footballistiques n’ont pas toujours été faciles, mais dire que cela vaut le coup est encore très éloigné de la vérité. Est-ce que je vais vraiment intégrer le roster de la Coupe du Monde ? Je n’en ai aucune idée. Mais quoiqu’il arrive, cette aventure est une p****n d’expérience. Et je suis impatiente à l’idée de la partager avec vous.

Emma.

Rédac-chef de WoSo France, social media manager, jase en français et en anglais. Quand elle n’écrit pas pour le site, elle regarde la NWSL, tweete aux canadiennes et joue aux jeux vidéo. Ou elle dort. Ca arrive.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *