Abby Wambach – preview de Forward et aveux : médicaments et abus d’alcool

Abby Wambach n’était pas dans la meilleure des formes après sa retraite : après avoir soutenu qu’elle était prête à changer le monde, Wambach s’est faite plutôt discrète, acceptant un poste chez ESPN. Jusqu’à ce jour d’avril, à Portland, où elle est arrêtée en état d’ébrieté au volant. Et ce n’était que le début de la chute pour l’ex superstar du soccer. La parution de ses mémoires, très justement intitulées Forward, marquerait-elle le début de la rédemption ?

Forward ne sort que demain – en anglais, ne comptez pas sur un quelconque éditeur en France pour la traduction, hop, ça, c’est dit – et pourtant, le livre d’Abby Wambach fait déjà parler de lui. En Avril dernier, alors que son mugshot faisait le tour des médias à travers le monde, Wambach n’avait pas fait dans la dentelle : oui, elle était ivre. Non, ce n’était pas la première fois. Et oui, elle avait testé la cocaïne et le marijuana pendant qu’elle portait l’uniforme national, dix ans auparavant. Qu’elle prenne ses responsabilités pendant son affaire de DUI est une chose que l’on peut apprécier – et on peut aussi estimer que Wambach ait eu de la chance de ne pas impacter l’existence d’autres personnes pendant ce triste épisode – et respecter. Puis, tel un oncle en plein repas familial qui ne peut s’empêcher d’en rajouter des tonnes, elle devint embarrassante. Qui avait vraiment besoin de savoir qu’elle avait essayé de la drogue ? Faire ce genre de bêtise est assez commune, et dix ans après, il y a prescription.

Pourtant, ces aveux font partie d’un processus difficile dans lequel Wambach se trouve depuis sa retraite. La rédemption d’une part, et d’autre part, le long et difficile processus de construction, ou plutôt de reconstruction, d’une identité. Qu’on se souvienne : Abby Wambach a donné à l’équipe A des USA près de 15 années de sa vie. L’une des plus talentueuses joueuses de sa génération, qui a su s’imposer dès ses premières années auprès des glorieuses 99ers. Aux côtés de Kristine Lilly puis de Christie Rampone, elle a aussi été la capitaine de l’USWNT avant de transmettre son brassard à Carli Lloyd. En 15 ans, c’est de l’or, de l’argent, du bronze qui ont pendu à son cou. Dès sa première année de service en Coupe du Monde, avec seulement 6 caps. L’histoire de Wambach, c’est celle de l’utilisation d’une plateforme, d’une voix un peu effrontée, mais capable de mener les américaines à la victoire ou dans des luttes qui dépassent le soccer. Oui, mais voilà. Wambach ne s’est accomplie qu’à travers le soccer, en devenant l’une des meilleures joueuses du monde, hommes et femmes confondus. Nous ne voyons que la surface émergée de l’iceberg. La pression, l’exigence, les émotions et la faiblesse, voilà ce qu’on a tendance à oublier. Finalement l’être humain derrière la joueuse de soccer. Abby ne fait pas exception à cette loi du silence. Souvenez-vous, pour son dernier match, les seules larmes de la championne seront réservées à Julie Foudy, son ex-équipière.

gettyimages-501693430-0
Getty Images

Mais Forward va remettre les choses en place, promesse systématique de toute biographie. Si bien souvent la préface même est remplie d’excuses de l’auteur concernant les oublis que la vie emporte avec elle – excusatio propter infirmitatem pour les trois latinistes dans le fond -, Wambach ne semble pas vouloir s’épargner. Elle parle bien sûr de sa première grosse défaite en championnat régional, au lycée. Elle parle de ses victoires et ses déceptions, de sa vie privée également. Mais elle parle aussi de ses addictions et de sa lutte. L’épisode DUI a été un sacré révélateur, comme elle le confie à Associated Press : ses abus ne sont pas nouveaux. “J’étais très têtue et dans le déni“, confie-t-elle à Anna Peterson au téléphone. “Je ne voulais pas regarder la vérité en face.

abby-wambach-1Ses addictions incluent l’abus de vodka et de médicaments, en particulier le Vicodin, un analgésique, l’Ambien, un puissant somnifère considéré comme psychotrope et notamment utilisé par l’US Air Force pour aider les soldats à dormir après les missions – et retiré du marché en France à la suite de graves effets secondaires sur le foie entre autres – et l’Adderall, un combiné d’amphétamines destiné à soigner les troubles de l’attention et la narcolepsie, détournés par les étudiants pour augmenter leur capacité de concentration en périodes d’examens. Le cocktail n’est vraiment pas joli.

Sans son arrestation, il est probable que Wambach en serait encore à lutter contre ses addictions. “La nuit où j’ai été arrêtée a été l’une des meilleures choses qui me soient arrivées“, confie Wambach. “Parce que si je n’avais pas autant humiliée en public, je ne pense pas que je me serais réveillée. Je pense que j’ai été endormie pendant de nombreuses années. J’ai été sourde aux plaidoyers de ma famille, de mes amis, et de moi-même, pour trouver de l’aide. Cette nuit, j’ai été suffisamment humiliée pour me réveiller.

D’après AP, cette nuit marquait aussi un difficile tournant dans sa vie : entre sa retraite qu’elle vit mal, son mariage à la dérive et son nouveau job chez ESPN, Abby partait en vrille. Suite à son arrestation, elle a intégré un programme de désintoxication et se prétend sobre depuis. D’après ce qu’elle dit sur les réseaux sociaux, elle se sentirait mieux, même si elle doit faire face à son divorce – Sarah Huffman, son épouse et ex-temmate, et elle, ne sont pas parvenues à se réconcilier et surmonter les épreuves. Pourtant, Abby garde quelques mots tendres pour sa future ex-compagne.

Non seulement je cachais ce secret au monde depuis longtemps, et de même pour les personnes que j’aimais – Ils m’aimaient si fermement qu’ils me voulaient me protéger le plus possible à commencer par moi-même. Sarah était définitivement l’une des personnes qui m’ont sauvée parce qu’elle était l’une des premières à me faire comprendre que j’avais des problèmes. Et c’était il y a des années. Ce n’est pas quelque chose qui s’est déclaré après ma retraite. C’est quelque chose contre quoi je me bats depuis des années, maintenant.

A la veille de la sortie de Forward, l’heure est aux révélations et à la rédemption. On vous fera bien sûr un commentaire du livre.

Rédac-chef de WoSo France, social media manager, jase en français et en anglais. Quand elle n’écrit pas pour le site, elle regarde la NWSL, tweete aux canadiennes et joue aux jeux vidéo. Ou elle dort. Ca arrive.

2 comments

  1. Ou peut on trouver ce livre en français. Merci de votre réponse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *